Brussolo___La_meute_hurlante_T1Serge Brussolo
La meute Hurlante

Tome I et Tome II

Editions Vauvenargues - 2005 - 2250 + 220 pages

Tome I

Une épidémie de lycanthropie s'est abattue sur le monde. Les loups-garous sont invincibles, indestructibles. Ils sautent du haut des immeubles et arrachent les portières des voitures avec les dents. L'unique moyen de les supprimer ? Les tuer quand ils ont repris forme humaine. Ito Fuji est un ninja, un exécuteur chargé de tuer préventivement tous ceux qu'on soupçonne d'appartenir à la horde. Mais les choses se compliquent lorsqu'il contracte à son tour l'affreuse maladie et devient ce qu'en langage codé on surnomme : un NightHowler...

Brussolo___La_meute_hurlante_T2Tome II

La vie d'une famille de loups-garous n'est pas drôle tous les jours. Surtout lorsqu'elle doit, déménager sans cesse pour fuir les persécutions, la curiosité des voisins, et les harcèlements policiers. Etre loup-garou c'est avoir peur en permanence. Peur de tuer des innocents, peur d'assassiner ceux qu'on aime... Peur de voir ses enfants devenir plus sanguinaires qu'on ne l'est soi-même.

Trop sanguinaires. Au point qu'on commence à avoir peur d'eux, également... Le roman d'horreur revisité par un maître du thriller. Un conte cruel et fascinant sur la différence et la haine de l Autre.

Primitivement publié en 1998, sous le pseudonyme d’Akira Suzuko.

Mon avis :

Je viens de terminer un nouveau Brussolo que l’on m’avait proposé pour un bookring… Dès le début, le roman commence sur les chapeaux de roues.. De l’action, du suspens, on est pendu aux pages dès les premières lignes, pour ne plus le lâcher jusqu’à la fin…

Mais pour ceux qui connaissent Brussolo, on retrouve dans ce roman, ses qualités et ses défauts à savoir, une imagination débordante et des idées géniales, (on se demande où il va chercher tout ça), et d’un autre coté une difficulté à canaliser toutes ses idées si bien que la plupart de ses romans paraissent écrits au fil de la plume et celui-ci n’y échappe pas… avec toutes les fameuses contradictions dont l’auteur fait preuves dans quasi tous ses romans…

La deuxième partie est bien moins intéressante que le tome 1, on s’y ennuie quelque peu et… l’auteur qui a toujours eu du mal à trouver des fins à ses romans n’a pas été de main morte sur celui-ci… puisque …. Il n’y a pas de fin…

Le récit reste donc inachevé, mais, ce roman reste néanmoins un très bon choix de divertissement qu’on lit d’une traite. Et qu’il faut apprécié à sa juste valeur, à savoir comme un court roman bien rythmé et qui nous tient en haleine tout le long.

.