Schmitt___l__vangile_selon_pilateEric Emmanuel Schmitt
L'évangile selon Pilate

Le livre de poche - 2000 - 284 pages - emprunt

Présentation de l'éditeur

Première partie : Dans le jardin des oliviers, un homme attend que les soldats viennent l'arrêter pour le conduire au supplice. Quelle puissance surnaturelle a fait de lui, fils de menuisier, un agitateur, un faiseur de miracles prêchant l'amour et le pardon ?

Deuxième partie : Trois jours plus tard, au matin de la Pâque, Pilate dirige la plus extravagante des enquêtes policières. Un cadavre a disparu et est réapparu vivant ! Y a-t-il un mystère Jésus ou simplement une affaire Jésus ? A mesure que Sherlock Pilate avance dans son enquête, le doute s'insinue dans son esprit. Et avec le doute, l'idée de foi.

Un supplément, le Journal d'un roman volé, qui est lui-même un petit roman racontant la sortie du livre.

L'Évangile selon Pilate est le deuxième roman écrit par l'auteur français Éric-Emmanuel Schmitt. Paru en 2000, il lui aura fallu 8 ans pour l’écrire. Ce livre a reçu le Grand Prix des lectrices de Elle 2001

Mon avis : J’avoue que j’ai eu un peu de mal à arriver au bout de ce livre… et pourtant, je ne peux pas dire que j’ai détesté…

Une première partie en guise de prologue (Confession d’un condamné à mort le soir de son arrestation) partie vue par Jésus lui-même. De son enfance à la veille de sa mort.

Une deuxième partie (l’évangile selon Pilate proprement dite): vu par Pilate le juste, le rationnel… sous forme de lettres envoyées à son frère. 3 jours après la mort de Jésus, il mène une enquête sous forme d’enquête policière, et nous entraîne malgré nous au fond des ses propres questionnements !

Enfin, une troisième partie en supplément, (journal d’un roman volé) où l’auteur nous explique l’aspect personnel de ses deux parties. Il nous livre ses pensées pendant les derniers mois de rédaction, et les premiers mois de ventes du livre. Comment et pourquoi il les a écrit, peut être la plus intéressante des parties pour moi ! bien que trop courte celle-ci !

Et biensur, Schmitt reste Schmitt avec son style simple, léger, direct, aéré et agréable à lire. C’est donc dans une écriture simple qu’il revisite l’évangile à sa façon, les 4 évangiles, il écrit une cinquième évangile. L’auteur a sa propre thèse bien sur, mais il n’essaie pas de convaincre, il raconte, il illustre et les convictions du lecteur sont respectées tout au long du roman. Le personnage de Jésus est vu de façon la plus réaliste possible, Schmitt a une façon bien à lui de relever l’humanité de chaque personnage même les plus anodins, car Jésus était un homme avant tout, et c’est un homme que nous découvrons sous sa plume.

Dans les deux parties du livre, le doute est omniprésent, Jésus doute qu’il est réellement le fis de Dieu, Pilate doute alors qu’il ne trouve plus de preuve comme quoi ça ne peut être vrai ! La rationalité converge vers le mystérieux…

Il traite ici un sujet délicat, celui de la religion, de manière romanesque mais intelligente, soulevant un tas de questionnement. Un roman pas comme les autres. Qu’on soit croyant, Athée ou Agnostique, un livre à lire…

Et finalement, avec le recul, alors que j'ai peiné pour le lire, c'est surement un livre qui restera longtemps dans ma mémoire et que j'apprécierais d'autant plus avec le temps ! il y a des livres comme ça !....... ^^

Quelques citations :

«La vérité n'est jamais une ; c'est pour cela qu'elle n'existe pas.»

«Douter et croire sont la même chose. Seule l'indifférence est athée.»

«La seule chose que nous apprend la mort est qu'il est urgent d'aimer.»

«Croire n'est pas savoir.»

«Au lieu de s'inquiéter de ce qui se passera demain, les hommes feraient mieux de s'interroger sur ce qu'ils font aujourd'hui.»

«N'essaie pas de comprendre l'incompréhensible. Pour supporter le monde, il faut renoncer à saisir ce qui te dépasse.»

.