Pennac___MerciDaniel PENNAC
Merci


Gallimard – 2004 – roman – 127 pages – Médiathèque - octobre 2009

Nous sommes au théâtre, nous dans la salle, lui sur scène. On vient de le primer pour « l’ensemble de son oeuvre". Il remercie son monde. Enfin, il essaie : l'important, c'est de remercier. Mais qui ? Comment ? Le jury ? L'équipe ? Les amis ? Les parents ? Tout et tout le monde va passer à la moulinette impitoyable de ce lauréat pas vraiment sympathique, qui semble avoir un compte à régler avec l'humanité entière... ce qui ne l'empêche pas de balancer au passage quelques vérités bonnes à dire, mais pas forcément agréables à entendre... Dans cet exercice de gratitude où le rire se dispute à la fureur, personne ne sort indemne, surtout pas le lauréat.

Mon avis : Une inconditionnelle de pennac comme moi se devait de lire ce livre... c’était l’un des derniers livres de l’auteur qu’il me restait à lire (à part ceux qu’il a écrit pour la jeunesse et que je dois absolument lire également !).

Écrit sous forme d’un long monologue, beaucoup sont déçus par ce livre, car on ne retrouve pas l’imagination débordante connue dans ses autres ouvrages… mais je pense que cet essai, n’est pas à comparer aux autres livres… bien sur la saga Malaussène reste dans l’esprit de chacun, mais ici, ce n’est plus un roman, mais un essai, et rien à voir avec le reste de son œuvre… Un exercice de style particulier auquel l’auteur a voulu s’essayer et ma foi, je trouve qu’il s’en est bien sorti !...

C’est un livre qui se lit d’une traite, une demi heure ? ¾ d’heure ? il n’en faut pas plus pour tourner la dernière page et je dirais même que c’est un livre qui ne peut pas se noter… il se lit, c’est tout, juste une friandise pour les inconditionnels de Pennac comme moi !...

L'idée est née chez Pennac à la fin de l'écriture de son dernier roman, Le dictateur et le hamac, où il abordait déjà le thème du remerciement. Il décide donc de le creuser davantage et d'y consacrer tout un texte, sobrement intitulé Merci (Gallimard) et demande à Claude Piéplu de l'interpréter pour la collection « Ecoutez lire ».

Adapté ensuite sur scène par Jean Michel Ribes en 2006 au théâtre du rond point, il interprète lui même le rôle. Qui mieux que lui aurait pu le jouer ?!

.