Marcus___L__clat_du_diamantJohn MARCUS
L’éclat du diamant


L'autre édition – 2009 – Thriller – 478 pages – partenariat avec Livraddict – janvier 2010 – 4.5/5

4ème de couverture : « Quel peut bien être le rapport entre l'assassinat du journaliste Frédéric Carloni en plein Pigalle, une bande de vampires assoiffés, un groupe international de communication et Gorgonzola, un petit singe de la tribu des Hominini ? » C'est sur cette question pour le moins étrange que s'ouvre l'incroyable enquête de ce polar à l'écriture cinématographique. Véritablement immergé au cœur du célèbre « 36, quai des Orfèvres », au sein de l'équipe du commissaire Delajoie, vous serez entraîné, meurtre après meurtre, dans une marche folle à travers les hauts plateaux de la publicité, de l'image et de la grande distribution. Une quête de vérité, semée de morts et de fantômes, où la violence des crimes se heurtera à la brutalité ordinaire du quotidien, où les évidences se transformeront rapidement en leurres. Vous voilà donc prévenu : on ne pénètre pas impunément dans la Maison de la mort.

Au-delà d'un thriller palpitant qui respecte les codes les plus classiques du genre, L'Éclat du diamant est un polar sociétal très actuel, qui reflète nos fragilités collectives et nos blessures individuelles. Ainsi, au fur et à mesure que progresse l'enquête et à travers l'histoire de chacun des personnages, se dévoilent nos propres angoisses, nos doutes, mais aussi nos espoirs et nos rires. Autant de nuances de gris qui, au fil des pages, donnent à L'Éclat du diamant une couleur résolument nouvelle. Finalement, un roman pas totalement noir.

Mon avis : Je suis passée par plusieurs états tout au long de ma lecture de ce livre !...

Au départ, un peu réfractaire ou plutôt effrayée, par la densité de ce livre, ça m’effraie toujours un peu les gros pavés !....
Et puis je me suis lancée… 3 premiers chapitres, 3 crimes ! Ça commence bien ! On est au moins de suite dans l’action. Un polar comme j’aime à priori !....
Et puis au chapitre 4, on fait la connaissance du commissaire Delajoie et de son équipe avec un 4ème assassinat, sans aucun rapport (à priori) l’enquête débute vraiment !....

A partir de là, on apprend à connaître les dessous d’une enquête policière, les rouages du milieu policier. Mais on rentre également dans le monde des médias, de la grande distribution, la façon de faire de la publicité, la manière de faire de l’audimat, le monde de la finance internationale et de la politique tout autant de thèmes abordés principalement par le jeu de digressions diverses et variées tout au long de l’enquête.

Au départ, ces digressions me semblaient nécessaires pour mieux connaître les milieux qu’on allait traverser tout au long de l’histoire…

Et puis, au bout d’un moment, j’ai commencé à soupirer… encore ?... à souffler… Il m’a fallu m’accrocher pour résister de ne pas refermer le livre…. Elles apportaient une certaine lourdeur à la lecture… mais qu’à la lecture, car malgré ce, on suivait le fil de l’enquête sans soucis, l’auteur nous remettait vite dans le droit chemin et on reprenait le fil comme si de rien n’était, et là je dis chapeau !

Et puis de fils en aiguilles, au fur et à mesure qu’on rentre dans l’enquête, on est pris dedans, on est pris par le style de l’auteur, et on passe ses « parenthèses », sans même plus s’en rendre compte, on les lit avec plaisir et avidité et finalement on les trouve forts intéressantes !... Vers la fin du livre, ça forme  un tout indissociable, on referme finalement la dernière page en ayant appris plein de choses et somme toute, en ayant beaucoup aimé le livre !......

Succinctement, l’histoire : Suite à différents meurtres qui s’enchaînent, petit à petit l’enquête de l’inspecteur Delajoie s’oriente vers une société de communication spécialisée dans la conception de programmes télé et de mesure d’audience. La Société Tam-Tam. L’enquête est intéressante, les meurtres restent longtemps mystérieux ce qui entraîne un thriller palpitant et on est de plus en plus désireux de connaître le dénouement qui va nous surprendre immanquablement !

Les personnages : Une palette riche en personnages ! Et là encore je tire mon chapeau à l’auteur ! Moi qui aie plutôt tendance à me perdre lorsqu’il y a trop de personnages, je ne sais plus qui est qui, qui fait quoi, qui est où ! Jamais dans ce livre je n’ai perdu le fil, et jamais je n’ai eu à revenir en arrière pour me faire une petite piquouse de rappel ! Tout était rondement bien mené et clair ! On découvre des personnages assez complexes et essentiellement le personnage de Delajoie, le « patron », au fur et à mesure, par petites notes disséminées tout au long des chapitres, on arrive ainsi à mieux le comprendre dans ses actions, dans ses idées, dans sa vie privée. Mais également des membres de son équipe qui sont tous vite très attachants. Mes préférés étaient tout spécialement Frank et Kowiac !

Le style de l’auteur, est direct et simple et très intelligible, à la portée de tous, et c’est un point non négligeable quand des points comme le marketing ou la finance (entre autres) sont abordés alors qu’on n’y connaît rien comme moi ! J’avais peur de nager en eau trouble et d’être vite perdue, mais non ! j’ai « presque » tout compris (je dis presque, parce que je suis vraiment une buse dans le domaine, mais ce que je n’ai pas tout à fait compris, ne m’a point empêcher de comprendre le reste ! ce qui montre que tout est bien ficelé quand même !).
Le livre n’est pas en reste également au niveau du jargon policier ! Mais là encore, on arrive à tout comprendre et à en apprendre beaucoup ! Par exemple, on apprend que « donneuse » est un indicateur, « raton laveur » est un flic de la scientifique, le « rouleau compresseur » est l’autre nom donné à la brigade criminel de Paris ! et bien d’autres encore ! Beaucoup de sigles sont utilisés, mais là encore, l’explication suit immédiatement après et aucun largage en court de route, on continue de nager dans le courant sans aucun essoufflement !....

Et je rajouterais, tout semble tellement réel, qu'on a vraiment l'impression d'y être, et de vivre avec eux, de les espionner dans les coulisses du 36 quai des orfèvres !....

Un livre donc pour tous, même s’il peut rebuter par sa densité, par ses digressions nombreuses et par sa structure atypique… c’est un livre qui mérite d’être lu jusqu’au bout et alors de vous surprendre ! Voire même un livre à être relu pour en saisir tous les fils et encore plus l'apprécier ! C'est un livre à la fois divertissant et riche d'enseignements ! Que demander de plus !!! ^^

Ce livre est le premier titre de l’auteur mais également premier titre sorti chez un nouvel éditeur « l’Autre édition » crée en avril 2009 par Jean-Marc Bastardy à l’occasion justement de la sortie de l’éclat du diamant qui n’arrivait pas vraiment à trouver un éditeur qui veuille prendre le risque de sortir un nouveau genre de livre, le « docu-polars » comme il l’appelle, construite entre le roman et le documentaire. Une jolie préface de l’éditeur nous explique le pourquoi du comment. Et déjà là, on est fier d’avoir ce livre entre les mains !
L’édition est aujourd’hui un métier difficile, et « l’Autre édition » a décidé de passer par un autre chemin que les grandes maisons d’éditions, hors du réseau traditionnel, l’utilisation de nouveaux canaux de distributions pendant la phase de lancement C'est-à-dire de passer par les blogueurs, les forums, facebook, tous les réseaux internet quoi et surtout faire marcher le bouche à oreille !

Ce livre nous a été proposé en partenariat spécial sur Livraddict, spécial car il a fait l’objet en plus du partenariat d’un book club spécial mercredi 10 février (ce soir même !) où nous avons tous pu en débattre pendant toute la soirée ! Des discussions passionnantes s’en sont suivies !.... Et le lundi 15 février, l’auteur va venir lui-même sur le forum pour répondre à toutes nos questions en direct ! Cool !

Un grand grand merci donc à

livraddict_logo_smallet à   ‘ScreenShot018


de ce super partenariat et de cette belle découverte !

Des bonus sont offerts sur le site du livre. N’hésitez pas à aller y faire un tour ! (Après lecture du livre bien sur !!)

Le deuxième opus, «
l’homme qui rêvait », sortira normalement à la fin de l’année 2010.
Il me tarde déjà de l’avoir entre les mains !

Les heureux élus de ce partenariat sont : Jess, Nathalie, Pauline, El Jc, Emeralda, Hecléa, Pimprenelle, Mallou, cynthia, Thalia, Valérie. N'hésitez pas à aller voir leur avis !

Le Débat Book Club peut également être accessible sur le forum de Livraddict

Edit du 16 février 2010 : Hier soir nous avons eu la chance de participer à une sympathique et conviviale discussion avec John Marcus lui même. Vraiment très sympa à lui de s'être prêté au jeu.

Ces discussions peuvent être accessibles ICI

Un nouveau rendez vous, très prochainement, va se faire avec Jean Marc Bastardy l'éditeur. Je m'en réjouis déjà !

.