ça y'est me voici pour le rendez vous mensuel : Découvrons un auteur de chez Pimprenelle, avec ce mois ci : La Comtesse de Ségur mise à l'honneur ! Un petit plongeon dans l'enfance ! hmmmmm !!!!.......

logo_segur

L'auteur en quelques mots...

La comtesse de Ségur née Sophie Rostopchine, est née à St Petersbourg, en russie en 1799.
Elle passe son enfance dans la vaste propriété de Woronowo, près de Moscou. Petite fille turbulente, est souvent punie par ses parents. En 1817, après la disgrâce de son père, général et gouverneur de Moscou, elle se rend à Paris avec sa famille. Deux ans après, elle épouse le comte Eugène de Ségur et achète la propriété des Nouettes, dans l'Orne, où elle va passer une grande partie de sa vie.
Pour ses petites-filles Madeleine et Camille, parties vivre à Londres où leur père a été nommé ambassadeur, elle écrit les histoires qu'elle avait pris l'habitude de leur raconter.
La comtesse de Ségur a vécu la fin de sa vie à Paris, où elle est morte en 1874.

Ce n'est pas un mais deux titres que j'ai choisi de lire ce mois-ci ! avec :

Comtesse_de_s_gur___les_deux_nigaudsLes deux nigauds

Editeur : Folio junior
Date de sortie : 1978 – (1ère publication 1963)
Genre littéraire : Jeunesse
Nombre de pages : 222 pages
Note : 4/5

A partir de 8 ans


Couverture illustrée par Danièle Bour
Illustrations intérieures de H. Castelli

4ème de couverture :
- Je veux aller à Paris.
- Petit drôle ! toute la journée le même refrain : « je veux aller à Paris… » Ah ! tu veux aller à Paris ! et bien ! mon garçon, tu iras à Paris et tu y resteras, quand même tu y serais malheureux comme un âne.
- Et moi, et moi ? s’écria Simplicie en s’élançant de sa chaise vers son père.
- Toi nigaude ?... tu mériterais bien d’y aller, pour te punir de ton entêtement maussade.
- Je veux aller avec Innocent ! je ne veux pas rester seule à m’ennuyer.

L’odyssée parisienne de deux nigauds, Innocent et Simplicie, de leur bonne Prudence, et de deux Polonais, Boginski et Cozrgbrlewski.

Mon avis : Je l’ai trouvé tout simplement excellent ! J’avais le souvenir d’avoir aimé quand je l’ai lu vers mes 11 ans, mais bien sur, plus aucun souvenir quant à l’histoire et à la relecture, j’ai à nouveau beaucoup aimé, sans que rien ne me revienne au fur et à mesure malgré tout !.... Pourquoi dit on que c’est un livre jeunesse ? C’est exquis à tout âge !!!

C’est l’histoire de 2 nigauds de la campagne bretonne, qui font la guerre à leurs parents, M. et Mme Gargilier,  pour pouvoir aller vivre à Paris, à force de pleurs et de bouderies continuels, les parents cèdent et les y envoient en compagnie de Prudence, leur bonne. En chemin, ils font la connaissance de deux polonais, Boginski et Cozrgbrlewski qui les aident, les sauvent, les protègent et ne veulent ainsi plus s’en séparer. Et qui parlent un français bien singulier !!

Une fois à Paris, ils déchantent vite…
Simplicie se retrouve chez sa tante, Mme Bombeck, une femme tyrannique qui sait manier le fouet, Innocent, quant à lui se retrouve dans un pensionnat (car il souhaitait avant tout porter un uniforme !)  subissant les sarcasmes de ses compagnons….. Finalement… Paris c’est peut être pas aussi bien que ça !......

Le tout est raconté avec beaucoup d’humour !
La comtesse de Ségur nous dépeint un tableau bien morne de Paris, on arrive vite à comprendre qu’elle préfère la campagne, et notamment la campagne bretonne ! Elle nous dépeint également l’aristocratie et la petite bourgeoisie et nous montre l’importance des classes sociales de l’époque du second empire. Elle y traite également d’un sujet qui lui est cher, la vie en pensionnat et la maltraitance enfantine. L’importance de l’éducation. Sujet qu’on va bien sur retrouver dans de nombreux titres de l’auteur, et en particulier, dans un bon petit Diable que j’ai lu dans la foulée !

En Lecture sur Internet : ICI
En écoute audio : LA
Les deux Nigauds existe aussi en BD --> ICI


Comtesse_de_s_gur___Un_bon_petit_diableUn bon petit diable

Editeur : Bibliothèque rose - Hachette
Date de sortie : 1978 – (1ère publication 1965)
Genre littéraire : Jeunesse
Nombre de pages : 256 pages
Note : 2.5/5


A partir de 10 ans
Illustrations de F Lorioux

4ème de couverture : Dans une petite ville d’Ecosse, la veuve Mac Miche, dont la méchanceté et l’avarice sont proverbiales, tyrannise le jeune orphelin Charles qui lui a été confié.
Mais le « bon petit diable » ne se laisse pas faire. Son naturel turbulent et sa vive imagination le poussent à jouer des tours pendables à tous ceux qui l’ennuient.
Heureusement, il trouve la complicité de la brave Betty et de ses deux cousines Juliette et Marianne Daikins. Ceci lui rend moins pénible la tyrannie de la père Mac Miche comme celle de la pension « Old Nick » où elle le fait enfermer.
Charles en grandissant finira –t-il par s’assagir, sans pour autant perdre sa bonne humeur ?

Mon avis : La comtesse de Ségur fait ici encore le procès des pensions avec l’éducation sévère qui peut en ressortir au travers du foyer Fairy’s Hall tenu par les frères Old Nick où Charles, orphelin d’une 12ène d’année, est en pension durant une semaine (dans la deuxième partie du livre) et aborde un autre sujet qui lui est cher et qu’elle déteste tout autant, l’avarice des riches au travers de la cousine Mac Miche qui est sa tutelle durant la première partie du livre et qui maltraite l’enfant, le privant de nourriture et le rouant de coups….

Autant je me suis régalée avec la lecture des deux nigauds, autant, je me suis ennuyée au cours de cette dernière lecture…. Est-ce parce que j’ai lu les deux livres de façon trop rapprochée ? Est ce parce que finalement, les morales qui en ressortent au vue de mon regard d’adultes d’aujourd’hui sont bien un peu les mêmes et plus de surprises ? Est-ce parce que tout simplement ce titre me plait moins que les autres… je ne saurais réellement dire, mais j’ai bien failli l’abandonner plus d’une fois, et puis, j’ai appris que Dame sardine l’avait commencé, ce qui m’a motivé pour arriver au bout ! merci Lasardine ! ;)

L’édition de mon livre, n’était pas top non plus ! collection rose ! mais waou ! j’ai mis 10 jours pour lire 250 pages, alors que je venais de finir un Indridason de 350 pages en 3 jours… cherchez l’erreur !......
Ecrit petit, serré, pages jaunies, encre quelque peu effacée par endroit ! je comprends que minimoie ne veuille pas le lire finalement !!!! ^^ ceci, expliquant peut être aussi cela !......

Mais bon, beaucoup trop de bons sentiments, trop pieux, le bon dieu par là, des prières par ci… (la charité, la foi en Dieu omniprésent, l'espérance en un monde meilleur, l'obéissance aux commandements de Dieu) ça m’a saoulé !!!!! Très, trop moralisateur, et en plus une morale chrétienne !.... ouch !... trop pour moi !

« De sorte que nous terminons l’histoire en faisant observer combien la bonté, la piété et la douceur sont des moyens puissants pour corriger les défauts qui semblent être les plus incorrigibles. La sévérité rend malheureux et méchant. La bonté attire, adoucit et corrige. » (p 256)

Ceci termine donc ce livre, et résume bien finalement toute l’œuvre de l’auteur !.......

A noter : Un Bon Petit Diable est le seul livre de la Comtesse de Ségur dont le héros principal soit un garçon !

En lecture sur le Net : ICI
en écoute audio : LA
Existe aussi en BD : ICI

Mais aussi au ciné :Sortie 1983,
Film réalisé par Jean Claude Brialy.
Scénario et dialogues de Didier Decoin et la Comtesse de Ségur (d’après son roman).
Avec : Alice Sapritch dans le rôle de Léontine MacMiche), Bernadette Lafont (Betty), Philippe Clay (Le juge), Michel Creton (Donald), Paul Courtois (Charles), Géraldine Guyon (Juliette), Valérie Corvaglia (Marianne).
Durée : 1h30

Une bonne expérience que d’avoir repris ces livres, même si c’est plus ou moins en demi teinte pour moi avec une bonne et une mauvaise lecture….  mais j’aimerais bien relire les malheurs de Sophie et les petites filles modèles, qui sont quand même les références de l’auteur ! (en tout cas pour moi !)

livres_de_notre_enfanceUn petit voyage dans l’enfance, ça ne fait pas de mal, je dirais même ça fait beaucoup de bien ! alors n’hésitez pas à en faire de même !.... D’ailleurs, pour moi, il est loin d’être terminé ce voyage, car ces deux titres faisaient également partie du Challenge de chez Jess, Les livres de notre enfance, qui ne fait que commencer !....

Sur ce, je vais aller découvrir ce qu'ont lu les copinautes et ce qu'elles en ont pensé !..... --> ICI