Jonquet___MygaleThierry Jonquet
Mygale

Editeur : Folio policier
Date de sortie : 1995
Genre littéraire : Thriller
Nombre de pages : 157
Note : 5/5

4ème de couverture :

Eve ? Qui est-elle ? Qui est Richard Lafargue, l'homme qui la promène à son bras dans les soirées mondaines puis l'enferme à double tour dans une chambre ? Pourquoi ce sourire subtil sur les lèvres de la jeune femme et autant de rage si mal contenue sur les traits creusés de son compagnon ? Pourquoi vivre ensemble si c'est pour se haïr avec tant de passion ? Drôle de couple... Quel incompréhensible passé lie ces deux êtes hors du commun qui se cachent la plupart du temps derrière les murs de leur villa si tranquille ? Pourquoi les paroles si douces de The Man I love deviennent-elles entre eux l'expression radicale de la haine la plus absolue ?

Mon avis :

C’est un thriller court, trop court… je n’en ai fait qu’une bouchée !...

Le 4ème de couverture exprime exactement toutes les questions qu’on se pose à la lecture de ce livre !

Parce qu’on s’en pose beaucoup, puisqu’on ne sait rien ! Rien ne nous est dit sur les personnages, sur qui ils sont, sur ce qu’ils ont fait, nous ne savons rien de ce qui se passe… 3 histoires se superposent… et de ce fait, on n’arrive pas à lâcher le livre car on veut savoir, on se demande où l’auteur veut en venir, et ce n’est que dans les dernières pages que les pièces du puzzle se mettent en place et que tout s’éclaire enfin, et que l’on comprend enfin le pourquoi du comment….

On passe par plusieurs phases face au premier héro, Richard Larfargue, médecin en chirurgie esthétique… qui tient sa femme, Eve, prisonnière… c’est un malade, c’est un monstre, c’est un tendre, on le plaint, on le maudit, c’est un fou et à la fin, on ne sait plus quoi réellement penser !...... tout ça à la fois finalement !

Et puis il y a l’histoire d’Alex qui se retrouve dans la panade suite à une casse du Crédit Agricole où il a tué un flic… Recherché par la police il se terre dans un mas…

Et puis il y a l’histoire de Vincent, enfermé depuis 4 ans dans une cave, par un homme qu’il a surnommé Mygale.

Ces histoires n’ont à priori aucun lien entre elles mais bien entendu, le lecteur n’est pas dupe et il sait très bien que le tout va se rejoindre, mais il ne sait ni où ni comment !

L’intrigue est bien montée puisqu’à aucun moment on ne perd le fil, malgré les retours en arrière incessants, on suit très bien ces 3 histoires en parallèle sans jamais se perdre, Jonquet à un style épuré, rapide, efficace et qui nous tient en haleine du début à la fin.

Un livre noir, inquiétant, diabolique, morbide mais c’est aussi un livre touchant… tout y est et ce uniquement dans 150 pages !

Vous l’aurez compris ! je conseille vivement ce livre pour les amateurs du genre !

(info pour les arachnophobes, et je sais qu’il y en a qui lisent ce blog, il n’y a que le titre faisant référence aux araignées, vraiment rien d’autre, si ce n’est à un moment un petit paragraphe qui décrit une araignée en train de tisser sa toile, mais ce paragraphe peut être facilement sauté, alors, ne passez pas votre chemin si le livre vous tente et que vous appréhendez uniquement par votre arachnophobie ! il n’en est rien !!!! ;))

Pedro Almodovar a adapté ce livre en long métrage avec Antonio Banderas dans le rôle de Richard. Sortie le 17 août 2011…(???)…. Belle info ! j’irais voir ça c’est incontestable !

J'étais persuadée que j'avais lu d'autres livres de Jonquet, et je viens de me rendre compte que c'est le premier titre de cet auteur que je lis !!!!...... faudra que je remédie à cela !!!!!!.....

Ce livre m'avait été offert lors du swap anniversaire par Hélène !.... un grand merci à toi encore une fois pour ce livre qui m'a enchanté ! trés bon choix !!!! ;)

.