Lisa SEE See_Lisa___fleur_de_neige
Fleur de neige

Editeur : Flammarion
Date de sortie : 2006
Genre littéraire : roman
Nombre de pages : 397
Note : 4/5

4ème de couverture :

Fleur de Lis et Fleur de Neige sont nées le même jour, à la même heure, dans une province reculée de la Chine du XIXème siècle. Alors que la famille de Fleur de Neige est de la plus haute noblesse, celle de Fleur de Lis n'a connu que la misère ; mais la grande beauté de cette dernière et la perfection de ses pieds lui permettent de devenir la laotong ("âme soeur") de Fleur de Neige.

Les deux jeunes filles partagent tout, du supplice des pieds bandés à la réclusion, du nu shu, langage secret inventé par les femmes, à leurs mariages arrangés. Leur amitié, teintée d'une fascination réciproque, grandit au fil des années. Jusqu'au jour où Fleur de Lis découvre que Fleur de Neige l'a trahie. L'amour qui les lie cède alors la place à une jalousie que rien ni personne ne saura arrêter.

Fleur de Neige est un merveilleux voyage dans le temps qui nous fait revivre la tradition ancestrale des jeunes filles dans la Chine impériale. Best-seller traduit dans 23 pays, ce roman chargé de lyrisme et d'émotion pénètre l'une des plus mystérieuses relations humaines : l'amitié féminine.

Mon avis :

Cela fait très longtemps que ce livre trônait dans ma PAL, mais je n’avais encore jamais eu l’occasion de le prendre… Suite à deux gros thrillers, j’avais envie de légèreté… j’avais beaucoup entendu parler de ce livre comme un livre magnifique, beau et doux……… Mais dès les premières pages, on se rend très vite compte que ce ne sera pas un livre léger !!!!!.......

Une histoire qui traite de la condition des femmes en Chine impériale du XIXème siècle ! Et quelle condition !

L’histoire est racontée par Fleur de Lys au crépuscule de sa vie. Elle raconte son histoire depuis sa tendre enfance, jusqu’à ces derniers jours…

On aborde dès le deuxième chapitre le traditionnel bandage des pieds des petites filles à l’âge de 6 ans… C’est un moment fort du livre qui nous met immédiatement dans l’ambiance et le ton du reste de l’histoire. Extrêmement bien décrits, très bien imagés, on n’a pas de mal à imaginer les tortures que cela devait être… condition première des petites filles à rentrer dans leur vie de femme…. Et dire que cela a été complètement aboli uniquement après la deuxième guerre mondiale, soit il n’y a pas très longtemps !........

Vient ensuite l’apprentissage des filles à une obéissance absolue tout d’abord vis-à-vis de ses parents, mais ensuite à la belle-famille…. Mariages arrangés dès l’age de 10 ans pour se marier à 17, avoir un enfant dans les deux ans qui suivent pour rejoindre la belle famille et là subir la soumission totale vis-à-vis de sa belle mère, nécessité d’avoir des fils, pour prétendre à un niveau un peu élevé au sein de la belle famille etc.…..

Toute une vie soumise aux rites, aux traditions aux fils des cérémonies qui jalonnent les saisons….

C’est un livre en ce sens extrêmement dur… bien sur, c’est un roman, mais l’auteur s’est beaucoup documenté et tout y est véridique et extrêmement bien retranscris…

Mais c’est aussi le destin de deux jeunes filles qui apprennent à se découvrir grâce à leur relation de Laotong (âme sœur qui sont liées par les liens de l’amitié durant toute leur vie). Des liens profonds donc les unis et vont leur permettre de traverser bien des épreuves ensembles…

Un récit touchant et émouvant, malgré quelques longueurs néanmoins à mon goût… mais d’une grande richesse… à lire si vous en avez l’occasion.

Un livre qui ne peut laisser indifférent et qui au même titre que Giesha pour moi, restera longtemps gravé dans ma mémoire.