Beckett___G_n_sisBernard BECKETT
GENESIS


Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de sortie : 2010
Genre littéraire : SF - Jeunesse
Nombre de pages : 223
Lu dans le cadre de :  Partenariat
Note : 4/5


4ème de couverture : Anax est prête à affronter le jury.  Pendant cinq heures, face à trois examinateurs, elle va montrer qu'elle connaît parfaitement son sujet.  Mais plus elle en dit, plus elle referme à son propre piège….

Un thriller futuriste d’une ingéniosité stupéfiante et une grande question : que signifie être un humain ?

Mon avis : J’ai été complètement bluffée par ce livre !

Tout d’abord, déçue parce que je m’attendais à une thèse scientifique sur l’homme et son origine, mais en fait, c’était plutôt une thèse (polico-)philosophique, en tout cas c’est comme cela que je l’ai ressentie surtout dans la première moitié du livre, et c’est donc pas tout à fait mon truc !....

Un livre de Science Fiction dans toute sa splendeur.
Nous sommes dans le futur, la population a été détruite par la peste, seule une poignée de survivants a érigé une société nouvelle gouvernée par l’Académie toute puissante, excluant toute nouvelle personne en s’isolant dans l’archipel Sud protégée par une flotte militaire ultra entraînée. On y vit, depuis 2051, après que le monde ait sombré, selon la république de Platon (« considéré comme le sauveur de la race humaine » !), où l’individu n’y vit que selon la collectivité, les hommes et les femmes ne s’y croisent pas, les enfants sont séparés de leur parents et où la population est différenciée selon 4 classes : les ouvriers, les soldats, les techniciens et la classe des philosophes réservée aux élites.

Un livre de Science fiction, donc où encore une fois j’ai du mal à adhérer, à rentrer dedans, et encore une fois je garde une certaine distance vis-à-vis des personnages et de l’histoire qui au final n’arrive pas à me toucher.

Et pourtant …. Je n’ai pas réussi à lâcher le livre ! Le style de l’écriture, la forme narrative a permis de "m'hameçonner" quand même, de me mener petite à petit vers les dernières pages du livre.

En effet, la forme narrative est quelque peu inhabituelle puisqu’elle retrace l’échange entre Anaximandre et ses examinateurs. Anax va passer 5 heures à défendre une thèse, qui elle espère, lui ouvrira les portes de l’Académie. Sujet qu’elle prépare depuis 3 ans avec son tuteur Périclès, sujet, qu’elle pense connaître par cœur et que rien ne pourra ébranler : la vie et l’œuvre d’Adam Ford (2058 – 2077), un homme important de l’histoire de la société, puisqu’il a failli mettre en péril la République de Platon et a été le déclencheur du « grand dilemme »……… Mais au fur et à mesure que les heures passent, les examinateurs restent impassibles et dirigent l’entretien par leurs questions… Anax s’enfonce et se rend compte qu’elle ne sait pas tout…….

Et à la fin du livre, dans les toutes dernières pages, j’ai été complètement ferrée car comme dit plus haut, j’ai été bluffée !.... Je suis un bon public en fait, je ne devine jamais la suite de l’histoire et encore moins la fin, et là, je ne m’y attendais pas du tout et j’ai beaucoup aimé !

Donc au final, un livre qui partait plutôt mal, et qui finalement a pris une forte plus value dans les toutes dernières pages ! J’aime être surprise et là, y’a tout bon ! un 4/5 !

C’est un livre jeunesse, mais peut être pas pour tous les jeunes quand même je dirais, des jeunes qui sont sensibles à la philosophie et assez murs pour l'apprécier, car tout au long de l’entretien et des questions posées par les examinateurs, des réflexions sur l’homme, sur l’intelligence artificielle, sur les progrès de la science, la politique, l’évolution des sociétés et d’autres encore sont abordées…Mêmes si tout cela n'est pas très novateurs, ça n'est pas néanmoins inintéressant !

Un partenariat avec Gallimard Jeunesse et Livraddict

ScreenShot011 - livraddict_logo_small

que je remercie grandement pour cette excellente surprise !!!....

.