Nathan___Mon_patient_sigmund_FreudTobie Nathan
Mon patient Sigmund Freud

Editions Point – 2006
genre : Roman
nombre de pages :472 pages
Offert par Catherine de la lecture se partage pour le concours des 1000 com.

4ème de couverture :

Sitôt arrivé à Vienne, Jack Bean, étudiant en médecine surdoué, est introduit dans le cercle très fermé de la Société psychanalytique. Il approche le maître, Sigmund Freud, qui se prend d’affection pour lui ; Jack devient son plus proche confident. Amours bigames, jalousies, excès, Freud lui livre tous ses secrets. Jack Bean est mort, mais il a laissé ses carnets intimes à sa descendance…

Né en 1948 en Égypte, Tobie Nathan fait ses études en France et devient professeur de psychologie à l’université. Spécialiste d’ethnopsychiatrie, diplomate, il est l’auteur de nombreux essais et romans, dont Qui a tué Arlozoroff ?

Mon avis :

Pourquoi ce livre ?

Ben je l’ai reçu gracieusement par Catherine de la culture se partage en gain d’un concours des 1000 articles dont j’avais eu la chance d'avoir été tiré au sort ! je ne savais pas du tout ce que j’allais recevoir comme livre, elle a choisi pour moi… je fus fort surprise quand je l’ai reçu ! et ce jour là, je venais de finir un livre, j’allais me pencher sur ma PAL pour en choisir un nouveau, il est tombé dans mes mains à brûle pourpoint, car je l’ai du coup de suite entamé, sans le faire passer par la case PAL ! y’en a qu’on de la chance !!!! ^^

L’histoire :

En fait, je dirais qu’il y en a deux.

L’histoire de Léopold Caro, psychanalyste et universitaire, installé en 2003 comme conseiller d’ambassade au Burundi, en Afrique en plein chaos de la guerre régnant partout, qui se voit confié un fichier informatique contenant des carnets secrets...

Et l’histoire d’Isaac Rabinovitchde (Jack Bean), apprenti psychanalyste de 1908 à 1939, sous forme d’un journal consignée dans ces fameux carnets.
Il y relate ses débuts de psychanalyste, les dessous de ce cercle très fermé avide de nouvelles expériences et de nouveaux plaisirs, parfois pervers, sa rencontre avec Sigmund Freud, qu’il vénère.

Au travers de ces carnets, et au fur qu’on avance dans le temps, l’auteur nous livre la vie cachée et intime de Sigmund Freud

Ce que j’en ai pensé :

Le livre est écrit sous la forme de chapitres alternant entre 2003, en Afrique et au début du 20ème siècle, en autriche. On passe sans cesse de l’un à l’autre.

Ces carnets retracent donc le milieu sordide du cercle des psychanalystes, on y rencontre une ambiance parfois étouffante, suffocante, sexe, drogue, suicide se succèdent, et un retour de temps en temps en Afrique avec Léopold est parfois comme une soupape, on retrouve un peu de fraîcheur, bien que la guerre soit partout autour de lui, mais très vite on a envie d’y retourner et de retrouver Rabinovicth et sa vie d’antan…. Il y a un juste équilibre entre les deux parties.

La partie de léopold Caro est écrit sous la forme d’une intrigue policière, car le jour où il se voit remettre ses fameux carnets secrets, les problèmes commencent pour lui, et au fur et à mesure qu’il avance dans sa lecture, des meurtres voient le jour. Cela apporte un coté suspense pas déplaisant à la lecture.

On est plongé en alternance dans la période de la percée de la psychanalyse, des approches psychiques pas mal controversés, de la vie au début du XXème siècle en Autriche et dans la réalité de la vie en Afrique dans notre époque contemporaine. Un mélange bien dosé, bien différents, et pourtant pas tant que ça au final !

L’écriture de l’auteur est délicieuse, fluide, entraînante, et malgré des lourdeurs de descriptions parfois, on ne s’y ennuie pas, et on arrive au bout sans difficulté.

Une joli découverte pour moi… pour sur que ce n'est pas un livre que j'aurais acheté à priori, mais ,je suis super contente de l'avoir lu, aussi un grand merci à catherine pour cette découverte !

je ne vois plus Sigmund Freud tout a fait de la même façon aujourd’hui ! et ce livre m’a donné envie d’en savoir plus. Il faut rappeler que tous les écrits de Sigmund Freud sont sensurés, illisibles, enfermés dans un coffre jsuqu’à 2113 pour certains !....... quels secrets renferment ils ?!.... de quoi éveiller notre curiosité !

Merci catherine et vous pouvez aller lire son avis LA

 

baisser_ma_PAL   objectif_pas_swap